Opération diplomatique – Étienne Margaillan

Opération diplomatique – Étienne Margaillan

Rapport de l’agent spécial OSS 118 – Hubert Märgäillän

Après une année d’étude à Grenoble en Science Politique, notre cher Étienne s’est vu attribuer la mission de voir ce que les pays scandinaves avaient de mieux que nous. Mis à part des réserves de pétroles, des rois et une peau bien pâlichonne, il ne comprenait pas pourquoi ils sont mieux classés que la France au niveau scolaire mais surtout pourquoi ils avancent plus vite sur les skis.
Seul moyen de le découvrir, partir en mission secrète (ou pas…) dans un des pays nordiques. Il a choisi la Suède, située au centre, lui permettant de plus facilement se déplacer dans la Scandinavie, avec son QG dans la ville de Umeå (prononcé Uméo).
C’est une ville de taille moyenne (185 000 hab) mais très étendue en superficie (imaginez la taille de la peau du melon de Flora mis à plat vous donnera une approximation plutôt réaliste.)
« Il y a de la nature partout » nous dis Etienne qui se sent quasiment à la maison avec les confitures de sa maman qu’il a emporté dans sa valise.

Là-bas, il pourra profiter des infrastructures semblables à celles que nous avons dans les sites d’entraînements français (quoique parfois un poil plus développés…) Un complexe multisport indoor avec des terrains de volley, de foot, de hand, de basket, d’escalade, d’arts martiaux, et bien sur de musculation, son moyen d’entraînement favori !

Et pour le ski roue ? Quelques kilomètres de pistes cyclables à peu près équivalentes à nos pistes de ski roue, 5km… Ah non, il manque deux zéros, soit environ 500Km !! De quoi éviter de tourner en rond.
En plus de cela, un centre pour faire des tests avec un tapis de ski roue. Etienne nous confie « je vais beaucoup me servir de cette machine, car je vais devenir vraiment costaud, je fais plein de poussée ici ». Une plateforme médicale lui est aussi accessible avec un IRM qui mesure la masse musculaire et la masse grasse. (On espère aussi pour lui qu’il va progresser un jour à ce niveau là car jusqu’à présent, ce n’était pas vraiment ça… bref, passons…)

Pour le ski, ils disposent aussi d’un tas de neige conservé de l’hiver dernier (snowfarming : mot typiquement français au passage !) car apparemment il ne neigerait pas assez tôt (ah ce maudit réchauffement climatique…).
D’après le nouveau coach druide de Etienne « Nu snöar det att i november är det dåligt. Vi vill åka skidor mer än sex månader om året. Så vi måste hålla lite snö. »
En résumé, grâce à cela, ils peuvent skier beaucoup plus tôt.

Maintenant trilingue français-suédois-baratineur, notre titi national profite d’un groupe avec un bon niveau pour s’entrainer, il peut commencer à espionner en douce les techniques qui font avancer si vite.
Il a d’ailleurs pu courir sa première course et décrocher une superbe victoire.

Certes, du fait de sa modeste carrure, le coach a cru bon de l’inscrire dans la catégorie cadet.
En découvrant son erreur, le coach s’est imaginé emmener Titi à l’hôpital pour faire une cure de protéines… Et oui, les suédois adorent les protéines, enfin surtout les boulettes. C’est les mêmes qu’à Ikea.

Sa seconde mission consistant à valider une année Erasmus (ceci est en réalité sa couverture d’espion), à croire la photo ci-dessous celle-ci ne sera peut-être pas remplie !
Avec 4h de cours par semaine, pas de quoi se faire du mal…

Mais avec si peu d’activité cérébrale, heureusement que la boisson euphorisante à base de CH3-CH2-OH est chère là haut car le connaissant, il se serait engagé dans d’autres missions non prévues au cahier des charges…

Quoi qu’il en soit il continu ses missions toujours aussi déterminé, espérant découvrir ce qui lui permettra par la suite d’être (encore) meilleur.
Il rentrera en France fin décembre pour un premier débriefing et pour mettre en pratique sur le circuit français ses nouvelles compétences.

En attendant la venue du père Noël (oui il a aussi choisi la ville pour ça, il y croit encore… , il a d’ailleurs commandé des biceps), il profite des derniers rayons de soleil et des belles lumières de la nuit avant de rentrer dans l’hiver polaire.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partenaires

En quelques mots


Equipe de ski de fond des Hautes-Alpes.

La structure soutient des athlètes spécialisés dans des compétitions de niveau coupe du monde, europe, france et longues distances.